questions?
e-mail
Cours lumière (cinéma & médias digitaux)
Compléments & exemples

Accueil

Fonctions de la lumière
qualité
quantité
direction

cas pratique: analyse de la lumière

chaque mois une nouvelle analyse d'un film récent

Mon Blog sur le tournage
et la post-prod de films
que j'ai éclairés

1. Les outils
caractéristiques des projecteurs,
diffuseurs/réflecteurs, etc.

objectif > mesurer la lumière

2. Ce qu'on en fait
(direction et correction)
mot-clef: le contraste
(profondeur, couleur, découpe, netteté)

objectif > modeler la lumière

3. En pratique
La recette de base d'un éclairage standard
Check-list d'avant tournage
Hypothèses créatives
La liste d'éclairage
Le plan d'éclairage
Qui fait quoi sur le plateau?
Tournage d'une séquence type: par où commencer?
Continuité plastique (raccords)
Les erreurs courantes
- et comment y remédier
Etalonnage numérique

4. Bon à savoir
éclairer un visage
utiliser la couleur (à bon escient)
maîtriser les contrastes
filtres et/ou gélatines, que choisir? pourquoi?
maîtriser la profondeur de champ (pas encore prêt)
s'adapter aux conditions lumineuses existantes (partiel)
maîtriser les ombres (pas encore prêt)
éclairer les surfaces brillantes (pas encore prêt)
utiliser posemètres et spotmètres

éclairer des interviews

5. Biblio et filmographie

6. Ailleurs sur le web

 

Analyse de la lumière d'un film récent

Ce mois: STAR WARS III - Revenge of the Sith


Chef opérateur: David Tattersall © Lucasfilm 2005

David Tattersall, le chef op anglais de ce film épique tourné en HD, raffole des lumières douces diffusées, et cette photo du tournage du dernier épisode de la Guerre des étoiles le prouve.

C'est en fait un exemple idéal pour démontrer l'importance des lumières diffuses pour éclairer les surfaces luisantes, métalliques ou autres. Darth Vader est ici entouré de sources diffuses (les cadres blancs qui l'entourent et le surplombent) qui sculptent la lumière sur son uniforme, et en révèlent les contours. Des sources ponctuelles auraient créé de petits points lumineux aveuglants.

Notez au plafond les totalights (en forme de poubelles), ces lumières d'ambiance qui créent souvent une lumière de base diffuse, qui débouche les ombres. Les tota sont ici entourées de borgnioles pour que la lumière ne se disperse pas horizontalement, et plonge seulement vers le studio en contrebas.

Vous constatez également la distance considérable entre le méchant Vador et l'écran vert. C'est l'une des régles de base de l'éclairage de séquences sur fond vert ou bleu: éclairez le fond indépendamment du premier plan.

Vers la fin du film, un plan superbe du masque de Darth Vader est littéralement ciselé avec la lumière. Un festin pour les yeux.

David Tattersall avait déjà éclairé Vertical Limit, un film exemplaire pour l'éclairage des visages par des lumières diffusées.

  © montjovent 2002-2008